Rechercher
Generic filters
DutchEnglishFrenchGermanSpanish
illustration sprot à Anduze : photo du trail de l'ACNA

Une saison sportive riche en diversité

C’est toujours un honneur et un plaisir pour une commune d’accueillir une rencontre sportive de haut niveau. Indépendamment de la contribution de ce type d’évènement à l’animation et au rayonnement de notre ville, une rencontre sportive véhicule toujours un imaginaire de beauté, de perfection, de détermination et d’émotions.

Cet automne Anduze a été particulièrement fournie avec Le Grand Trail Cévenol, le TCFIA, le Championnat de France de Sport Adapté, et le 5ème tour de la Coupe de France de football qui s’est joué ce 17 octobre. Indépendamment des résultats et des palmarès proprement sportifs dont la presse s’est largement faite échos, il n’est pas indifférent de constater que ce sont les diverses facettes de l’engagement sportif qui ont trouvé, et de quelle manière, à s’exprimer en cette arrière saison.

Le courage, la résistance à la fatigue, la détermination et le plaisir de mener à bien un objectif qu’on s’est fixé sur une course, une saison, une vie sportive: c’est bien ce qui ressort, de la journée du 12 septembre durant laquelle quelques 400 concurrents des trails de l’ACNA se sont confrontés aux rudes chemins des montagnes environnantes.
Le lendemain, le TCFIA (Tour Cycliste Féminin International de l’Ardèche) avait choisi Anduze comme ville de départ de sa 6ème étape. Que dire du respect et de l’admiration qu’inspire le niveau sportif des ces jeunes femmes qui, avant de vaincre leurs propres limites physiques, ont du et doivent encore batailler contre les préjugés et les conditions qui sont encore imposées aux sportives féminines. Bien du chemin reste à faire pour rattraper le retard de considération par rapport à leurs homologues masculins. >>  Voir l’article et les photos du TCFIA

Les coureurs du Sport Adapté, à l’occasion de leur championnat de France de cross ont fait preuve, ce 16 octobre, de qualités sportives et humaines que pourraient leur envier bien des organisations du sport ordinaire. Le climat général du regroupement, le déroulé des épreuves, leur propre engagement comme le rapport à leurs adversaires sont inspirant à plus d’un titre. La soirée festive dans ses manifestations de joies comme dans son déroulement serein prouve à l’évidence que, quand on en a le talent, il n’est pas nécessaire de tout casser pour «s’éclater». Là encore nous avons des leçons à prendre de ces sportifs là.

 

 

Perfection, précision du geste issu d’un entraînement exigeant, la séquence qui s’exécute comme dans un film: débordement, centre en retrait reprise de la tête, c’est tellement simple qu’on se demande pourquoi on ne le fait pas plus souvent!!!. Bien sûr nous aurions préféré que ce premier but soit pour les filets de Canet-en-Roussillon, mais le spectateur éclairé ne peut s’empêcher d’admirer la beauté d’un geste sportif dans sa fluidité et sa facilité apparente. Que le Sporting Club Anduzien s’incline à l’issue d’un match plus qu’honorable contre un adversaire qui lui rend quatre divisions, n’altère en rien la qualité de leur parcours cette année en Coupe de France.

Décidément les amateurs de sport, dans tous ses états et sous toutes ses facettes, ont été gâtés cette automne, d’autant que notre Gardon à daigner limiter ses débordements à lui au strict «nécessaire»!!!

Henri Lacroix, adjoint à la jeunesse, aux sports et à la démocratie participative.

PARTAGER

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email