Rechercher
Generic filters
DutchEnglishFrenchGermanSpanish
illustration Le Jour de la Nuit 2021

Le Jour de la Nuit • La suite… samedi 23 octobre

Comme annoncé lors de la première balade nocturne dans le noir du 9 octobre, une seconde balade comparative est programmée le samedi 23 octobre sur le thème de la réflexion sur l’éclairage nocturne et ses conséquences : nous comparerons les sources lumineuses existantes, leurs couleurs de lumière, l’intensité, les contrastes, et l’analyse de ce qui est nécessaire et de ce qui ne l’est moins, voire inutile…

Départ à 20h de l’entrée du Parc des Cordeliers

Pensez à vos lampes de poche pour la partie du parc restant dans le noir.

Les participants seront par la suite invités s’ils le désirent à poursuivre cette réflexion au sein des ateliers participatifs sur ce thème; nous vous en communiquerons les dates ultérieurement.

Voir l’article 13ème édition du Jour de la Nuit • Comprendre les enjeux

 

affiche deuxième balade nocturne du 23 octobre


Retour sur la balade du 9 octobre

Une centaine d’Anduziens, dont beaucoup d’enfants avec leurs parents, ont ont participé à la balade dans les rues éteintes de la ville.
Au départ, Nelly Marion a donné des explications sur les motifs de cette expérience nationale : se sensibiliser aux enjeux d’une réduction de l’éclairage public, bien souvent très excessif , encore plus flagrant au cœur de la nuit, son impact économique mais aussi et surtout écologique.
Des questionnaires ont été distribués aux participants volontaires afin qu’il notent leur ressenti sur l’ambiance en plusieurs points du parcours où le cortège s’est arrêté en éteignant toutes les lampes de poche et en faisant silence, afin de profiter au maximum de l’expérience.

Les enfants ont vite surmonté leur crainte de se retrouver dans le noir et nous avons rapidement constaté que, presque partout dans la ville, on y voyait encore même sans les réverbères. Les quelques points de lumières indépendant de l’éclairage public, subsistant ici ou là (cafés et restaurants, fenêtre de maison éclairées…), prenant un caractère un peu magique, comme des flambeaux dans la nuit.

Tous les participants ont été très enthousiasmés par cette expérience et, au cours de la balade, la quasi unanimité s’est clairement prononcée sur la nécessité de réduire ces éclairages publics.

 

PARTAGER

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email